+212 5233-52507

Actualités du voyage

sites sacres religieux casablanca maroc

Les Sites Sacrés Et Religieux À Casablanca

  • Mosquée Hassan II :

mosquee hassan ii casablanca

Construite entre 1986 et 1993 par l’architecte Michel PINSEAU à la demande du Roi HASSAN II et les travaux réalisés par le groupe Français BOUYGUES, La mosquée Hassan II est une mosquée située à Casablanca.

Érigée en partie sur la mer, elle est un complexe religieux et culturel, aménagé sur neuf hectares et comporte une salle de prières, une salle d’ablutions, des bains, une école coranique (madrasa), une bibliothèque et un musée.

La seule mosquée au Maroc ou les non musulmans peut visiter, un guide qui donne les détails de ce bâtiment hors normes, explique lestraditions musulmanes et apporte son savoir sur les arts traditionnels marocains.

  • L’église Notre Dame de Lourdes :

notre dame lourdes casablanca

En 1956 avant l’indépendance, L’église Notre Dame de Lourdes a été construite par l’architecte Achille D'Angleterre et l’ingénieur Paul Zimmer à Casablanca près du quartier des Habous.

Une des cinq églises de Casablanca.

Ce monument se caractérise par une belle architecture et un style moderne, avec de très beaux vitreux.

Messe le dimanche à 11h, les lundis, mercredi et vendredi à 19h. Pas de messe en semaine durant l’été.

  • Synagogue Beth-El :

Située au cœur de la ville blanche, le Temple Beth-El est l’une des plus grandes des 30 synagogues de Casablanca, est également le lieu de culte juif le plus connu de la ville.

C’est là aussi que sont célébrés la majorité des événements heureux de la communauté juive locale.

Avec ses vitres colorées, ses lustres géants et son architecture singulière, faite de plâtre blanc et doré, elle attire chaque année la curiosité des touristes et toujours très dynamique pour la communauté juive.

  • La cathédrale  du Sacre-Coeur :

​​​​​​​cathedrale sacre coeur casablanca

Construite entre 1930 et 1959 sur les plans de l'architecte français Paul Tournon, A l'intérieur, les vitraux pris dans le béton armé composent des colonnes de petits carrés colorés qui jettent leurs chatoyantes lueurs sur les murs en journée.

On remarque que ceux de la nef centrale recomposent géométriquement le corps du Christ, avec sa tunique rouge que traverse un bandeau doré.

visage auréolé en bleu, seule subsiste la trace. Il a très probablement été effacé, la représentation de la figure humaine étant interdite par l'islam.

la Cathédrale du Sacré-Cœur est actuellement désacralisée et abrite régulièrement des expositions de grands artistes et d'autres manifestations culturelles, entourée d’un beau jardin publique.

Se Connecter pour publier un commentaire