+212 5233-52507

Actualités du voyage

  • Accueil
  • Actualités du voyage
  • La Suisse Suit Avec Beaucoup D’admiration Et Beaucoup D’intérêt Le Modèle Économique Et Sociopolitique Du Maroc (Ambassadeur)
la suisse suit avec beaucoup dadmiration et beaucoup dinteret le modele economique et sociopolitique du maroc ambassadeur

La Suisse suit avec beaucoup d’admiration et beaucoup d’intérêt le modèle économique et sociopolitique du Maroc (ambassadeur)

La Suisse suit avec beaucoup d’admiration et beaucoup d’intérêt le modèle économique et sociopolitique du Maroc, a souligné l’ambassadeur suisse au Maroc, M. Guillaume Scheurer.


"Le Maroc a beaucoup changé en 40 ans et ce processus de changement au Royaume est permanent", a-t-il affirmé dans une interview accordée à Sahra Almaghribia.

Le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, s’équipe pour affronter tous ces changements notamment ces 20 dernières années, a-t-il noté, exprimant son admiration pour le grand potentiel, dont est doté le Maroc.

Le diplomate suisse a cité l’exemple du Centre aéronautique de Nouaceur, où sont produites des  pièces les plus à complexes  et les plus  sophistiquées du monde industriel : les parties chaudes des avions. Mais il y a  aussi les secteurs de l' automobile et du spatial entre autres, dans lesquels le Maroc a su développer une grande expérience.

Je crois que le Maroc est un pays très connu pour être un pays de tourisme mais c’est aussi un pays à vocation industrielle avec d’excellents ingénieurs dotés  de grandes créativités, a-t-il ajouté.

Le deuxième exemple, qui me fait plaisir, est celui de l’Université Mohammed VI polytechnique de Benguérir qui est un établissement d’enseignement supérieur extraordinaire avec d’excellents enseignants et de grandes infrastructures, mais aussi un partenariat tourné vers l’Afrique, vers les Etats-Unis et puis vers la Suisse du fait d’accords bilatéraux passés  entre et l’École polytechnique fédérale de Lausanne  (EPFL).
M. Scheurer s’est dit aussi impressionné par la dimension africaine du Maroc.

"Dans presque tous les centres de formation publics, des places  sont réservées aux étudiants africains. Le Maroc est cette double porte à la fois vers l’Europe et vers l’Afrique.

S’agissant des relations liant la Suisse au Maroc, il les a qualifiées de très bonnes et d’historiques.

"L’année prochaine nous allons célébrer le 100è anniversaire de la première présence diplomatique suisse au Maroc. En 1921, la Suisse avait ouvert un consulat à Casablanca à l’époque (et plus tard nous avons créé une ambassade à Rabat)", a-t-il tenu à rappeler.

1921-2021, c’est 100 années de relations bilatérales. Ce sont des relations qui sont riches et variées aux niveaux politique, économique, culturel, scientifique, de l’éducation et des échanges de personnes à personnes.

La Suisse a une petite mais très active communauté établie dans toutes les parties du Maroc.
La Suisse accueille une communauté marocaine (près de 10.000 personnes).

Bien sûr,ce ne sont pas les mêmes chiffres que le Maroc a avec la Belgique, la France, l’Espagne, mais la communauté marocaine est très bien intégrée en Suisse.

Souvent ce sont des Marocains, qui sont venus poursuivre leurs études en Suisse et qui y sont restés, mais aussi  des Marocains qui sont venus plus tard.
Concernant le Programme tourisme durable Suisse-Maroc ayant fait l’objet d’une convention de partenariat entre la SMIT, le ministère du tourisme et la Suisse, le diplomate suisse a souligné que c’est un projet ambitieux qui va se dérouler au cours de différentes phases durant les cinq prochaines années.

Ce projet vise la réhabilitation et la mise en valeur du tourisme durable dans la région Béni Mellal-Khénifra. Ce projet a plusieurs axes, tous tournent autour du tourisme et du tourisme durable.

Un axe se rapporte à la réhabilitation des gîtes, dont un certain nombre sont abandonnés ou ne sont plus conformes aux normes sanitaires  et de confort modernes. Il s’agit de mettre à niveau ces gîtes et de façon durable et d’avoir une construction qui soit respectueuse de l’environnement, une capacité solaire d’énergie renouvelable, ou l’électricité pour l’eau chaude. Il s’agit de faire des modèles de gîtes où, au lieu que les touristes fassent une excursion d’une journée au départ de villes ou centres urbains comme Casablanca et Marrakech, auront l’envie de mieux découvrir la région et restés 3, 4 jours ou une semaine.

L’autre axe concerne la formation. La région Béni Mellal-Khénifra est très riche en potentialités touristiques : le touriste peut faire une promenade, une tournée en basse montagne, faire du vélo de montagne ou des activités aquatiques…bref toute une palette d’activités sportives en plein air mais pour lesquelles il faut souvent des moniteurs. Donc il est nécessaire d’avoir un cadre de formation pour former les gens à être moniteur ou à être guide, à enseigner un nouveau sport à des jeunes ou à des moins jeunes. Là, nous allons mettre à disposition notre savoir-faire en termes de formation professionnelle pour que les jeunes habitants de la région apprennent à être guides ou moniteurs de sport pour ensuite partager cette connaissance ou ce sport avec des touristes.

Un dernier axe vise à travailler avec les autorités locales pour un meilleur marketing : faire connaître la région Béni-Mellal et ses potentialités touristiques. C’est un programme très important qui va permettre à plus de Marocains de découvrir leur pays. Il ne faut pas  chercher que les touristes à l’étranger. Le tourisme interne est aussi important.

Abdelkrim YASSINE
06 75 94 59 41

Se Connecter pour publier un commentaire